Slide background

Hanche Genou

Le site de référence sur
la chirurgie prothétique
de la hanche et du genou

La douleur la plus typique est celle du pli de l’aine. Il n’y a presque aucune autre maladie (ou pathologie) qui entraîne une douleur du pli inguinal à la marche ou à la mobilisation de l'articulation. Quelques rares hernies discales et la hernie inguinale peuvent mimer ce problème mais d’autres signes ne trompent pas. La douleur externe sur le grand trochanter est aussi un bon signe. Elle témoigne d’une fatigabilité des muscles de la hanche. C’est souvent un signe précoce alors que la douleur du pli de l’aine va souvent de pair avec une atteinte avancée.

Certaines douleurs de hanche ne vont se manifester que par des douleurs dans le genou. Dans presque tous ces cas la raideur de la hanche est importante et c’est le genou qui souffre. La mise en place d’une PTH va totalement faire disparaître les douleurs du genou.

La douleur dans la fesse elle-même n’est que rarement une douleur de hanche. C’est plutôt alors du côté de la colonne lombaire qu’il faut chercher un problème. Quelquefois cependant une raideur de la hanche entraine de mauvaises positions du rachis lombaire et favorise ce genre de douleur. (Durant la marche normale, la hanche travaille beaucoup en rotation !)

Il est clair cependant que le chirurgien ne verra les patients qu’à un stade déjà avancé. Dans presque tous les cas c’est la perte des rotations de la hanche qui va entraîner la mise en place d’une PTH. La flexion est très souvent conservée. La rotation interne disparaît la première. Quand la rotation externe tend elle aussi à se fixer, la mise en place d’une PTH n’est plus très loin.