Slide background

Hanche Genou

Le site de référence sur
la chirurgie prothétique
de la hanche et du genou

Virus et vitamine D

vitamine D.jpg

Voilà un petit article que j’aurais dû écrire il y a longtemps, mais il n’est pas trop tard, car cette histoire est loin d’être terminée.

 

Le déconfinement est enfin là et de nouveau nous pouvons sortir et je vous encourage vivement cette année à vous exposer au soleil.

Pourquoi au soleil ? Et bien tout simplement, car ça va vous faire du bien et surtout cela va augmenter votre taux de vitamine D qui est probablement au plus bas, car nous sortons de l’hiver et que nous savons bien que la vitamine D se fabrique principalement dans notre peau quand nous l’exposons à certains types d’UV.

 

Ça, c’est la théorie, mais il y a 2 problèmes. 

Premièrement il semble que ces UV ne sont efficaces que si le soleil est au-dessus de 45° par rapport a l’horizon ce qui veut tout simplement dire puisque la France est placée au alentour du 45e parallèle que d’équinoxes à équinoxe, en hiver, vous ne produirez pas de vitamine D en vous exposant au soleil. 

Deuxièmement en vieillissant les mécanismes enzymatiques de production de la vitamine D fonctionnent moins bien donc même si vous prenez le soleil.

Alors bien sûr on trouve de la vitamine D dans l’alimentation, mais pas en très grande dose. On en trouve dans les poissons des mers froides, un peu les mêmes que ceux qui peuvent nous fournir des Omega 3 : les Sardines, la morue et sa fameuse huile de foie… On en trouve aussi dans le jaune d’œuf.

 

La conclusion de tout cela c’est que pour avoir de bons chiffres de vitamine D,  il faut prendre des compléments.

 

Venons-en au fait et à ce qui me motive à écrire aujourd’hui ! Il y a environ 15 ans (vers 2006) j’ai remarqué que les patients que j’opérais vers le mois de mars/avril avaient des suites plus longues que ceux que j’opérais en septembre octobre. J’ai demandé des dosages de vitamine D chez tous mes patients et là je suis tombé sur les fesses ! Les chiffres étaient simplement dramatiques. Les seules qui avaient des chiffres vaguement corrects étaient les femmes qui étaient suivies par un bon gynécologue. Depuis toute personne qui met un pied dans mon bureau repart avec une prescription pour au moins 4 mois de vitamine D. J’explique ensuite qu’il faut en prendre à vie l’hiver, mais là, j’ai bien l’impression de parler dans le vide. 

 

Il faut savoir par ailleurs que la vitamine D, on vous dit que c’était pour les os, mais en fait c’est une molécule ubiquitaire qui est impliquée dans énormément de processus enzymatiques dans notre corps et souvent en association avec le magnésium. Elle a un rôle très important dans la physiologie musculaire, et aussi au niveau de l’immunité.

Quand j’ai commencé à prescrire de la vitamine D à tout le monde, j’avais l’idée que cela favoriserait la fixation des prothèses au niveau de l’os, mais je n’avais pas du tout prévu que cela me débarrasserait des infections nosocomiales. Ces 10 dernières années, j’ai dû diviser par 10 le taux d’infection sur prothèse. Ça n’est probablement pas uniquement grâce à la vitamine D, mais quand même, ça doit jouer un rôle. Aucune infection sur prothèse primaire depuis 2015 à ma connaissance et la dernière que j’ai eue c’était juste un super obèse diabétique donc vraiment un patient à risque.

 

Si j’en parle donc aujourd’hui c’est aussi, car il semble que la vitamine D3 soit très efficace contre les infections virales et donc contre notre cher petit virus actuel. Des papiers de bonne qualité commencent à sortir et expliquent que de bons chiffres de vitamine D diminuent la sévérité de l’infection et surtout diminue le risque de faire des formes graves: le fameux orage de cytokines du 6e jour.

Par ailleurs on a bien vu aussi qu’en Afrique, le virus n’était pas bien agressif. En Afrique il y a du soleil et pas trop de personnes âgées (qui ont des chiffres catastrophiques de vitamine D). Je ne suis donc pas surpris qu’en Afrique, finalement ça aille plutôt pas si mal. Par contre les Africains de souche en Europe et sous nos latitudes avec leur peau colorée n’arrivent pas à synthétiser de la vitamine D (et ça, je l’ai vu dans les dosages que je fais à mes patients). Ils sont donc beaucoup plus à risque et hélas ce sont eux qui remplissent nos réanimations. Si en plus vous êtes diabétique, en surpoids et avec des soucis artériels, c’est vraiment la catastrophe. Si vous avez de vieux parents n'hesitez pas à dépenser quelques euros et donnez leur de la vitamine D.

On a mis l'économie du monde à plat mais quelques euros par personnes (la vitamine D ca ne coute pas cher!) auraient peut être suffit à éviter la catastrophe planétaire que nous vivons! 

Donc en ces temps troubles, prenez de la vitamine D3 et au moins 100 000 unités par mois et quand en octobre, le soleil sera moins efficace, il faudra vraiment en prendre tous les mois ou même tous les jours 3000 unités. Si vous attrapez le virus, n’hésitez pas à prendre 100 000 unités tous les 3 ou 4 jours le temps de la maladie. Si vous y ajouter du magnésium c’est encore mieux. Aucun intérêt à prendre du Calcium par contre!

Si votre médecin traitant ne veut pas vous en prescrire ou si votre pharmacien rechigne à vous en donner plus d'une ampoule, on en trouve sans aucune difficulté sur les sites de vente en ligne sur internet. Je me procure la mienne de cette façon! 

 

Pour ceux qui aiment la vraie science et ne rechignent pas à lire l’anglais, je vous conseille ce très bon article

evidence.png